j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
GRANDS PROJETS

JPEG - 46.4 ko

L’Église catholique en Seine-et-Marne se distingue par une Histoire chrétienne qui date des premiers siècles (Saint Colomban et Sainte Balthilde ont vécu au 7ème siècle après JC). A l’image d’autres diocèses comme Paris, avec Sainte Geneviève, ou encore comme le diocèse de Lyon avec Sainte Blandine, notre diocèse de Meaux poursuit la mission d’annoncer l’Évangile grâce au chemin qu’ont tracé les premiers chrétiens de Seine-et-Marne.

Aujourd’hui, notre département connaît une des plus fortes croissance de population et le nombre de chrétiens augmente également. Ce dynamisme s’exprime par des catéchumènes adultes nombreux (plus de 100 par an) et des séminaristes en plus grand nombre. A la rentrée 2019, 10 séminaristes poursuivent leurs études et 3 jeunes hommes sont en démarche vocationnelle (ils étaient 5 séminaristes en 2014). En juin 2019, deux prêtres ont été ordonnés pour le diocèse.

Ainsi, notre vie pastorale est vivante, en perpétuelle mouvement et ma mission d’Évêque est de poursuivre la transmission de la foi dans ce contexte en mouvement.

Accompagné de mes frères prêtres, j’ai à cœur de transmettre aux futures générations de chrétiens le patrimoine dont ils auront besoin pour poursuivre la mission de l’évangélisation.

Les deux projets que porte notre diocèse de Meaux, Sainte-Bathilde et Saint-Colomban, sont ambitieux : ils incarnent le visage d’une Église vivante, composée de communautés nombreuses, qui veulent pouvoir vivre leur foi dans des lieux de culte et de rassemblement adaptés. Ils sont ceux d’une Église dynamique et bâtisseuse, qui répond aux besoins particuliers de notre territoire de la Seine et Marne et prépare l’avenir …

Ensemble, marquons le XXIème siècle de notre empreinte, en bâtissant l’Église d’aujourd’hui et de demain !

Le projet Saint-Colomban, le message d’une Église ancrée dans le monde, montrant un chemin dans le Ciel :

> en donnant une âme au poumon économique et touristique qu’est Val d’Europe, par un repère fort avec la construction d’une église d’une capacité suffisante pour accueillir la communauté catholique que les anciennes petites églises historiques n’offrent pas.

> en préparant l’avenir de l’Église et des Hommes, par la construction d’un établissement scolaire qui emmène vers la réussite , afin que les jeunes, futurs citoyens, soient bien formés, ancrés dans leur personnalité et dans leur foi, pour s’engager au service du bien commun.

En savoir plus

Le projet Sainte-Bathilde, le projet d’une Eglise en marche, pleinement ancrée dans ses racines :

> dans la lignée de sa tradition de bâtisseuse, pour construire une église répondant aux besoins de la population locale, qui ne dispose aujourd’hui pas de lieu de culte adapté à son dynamisme ;

> aux sources de l’Europe chrétienne, au cœur de l’ancienne capitale mérovingienne de Chelles, avec un sanctuaire dédié à sainte Bathilde, reine mérovingienne qui marqua l’histoire par son message toujours d’actualité des siècles plus tard ;

> en plein accord avec sa mission d’annonce, en répondant au besoin de spiritualité exprimés par nos contemporains.

En savoir plus

La Seine et Marne, un territoire actif et une population en croissance

> Le département de la Seine-et-Marne représente la moitié de la superficie de la région de la Région Ile-de-France. Peuplé par 1,4 M d’habitants, il compterait en 2050 plus de 1, 7 M habitants.

> Sa population, jeune et active, est principalement composée d’employés, de professions intermédiaires et de cadres et professions intellectuelles supérieurs.

> Avec plus de 82 000 entreprises sur son territoire, la Seine-et Marne dispose d’un tissu économique dense et varié.

> Située aux portes de Paris, le département constitue une zone de transit entre l’Ile-de-France et les régions du sud-est de la France et dispose d’un réseau de transport très complet.

Le nombre de catholiques augmente également : on constate notamment une demande de plus en plus forte pour des parcours de catéchuménats, des confirmations d’adultes... Les communautés locales évoluent, marquées par la présence des jeunes qui s’y investissent.

Appelées par le pape François à se rendre visibles et présentes dans le monde, les communautés catholiques sont appelés à se rendre « aux périphéries » pour que l’Église ne vive pas « repliée sur elle-même et pour elle-même » et qu’elle puisse proposer la rencontre avec le Christ à tous.