j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr

Qu’est ce qu’est une Ordination ?

COMMENT DEVIENT-ON PRÊTRE ?

Qu’il s’agisse de notre baptême, de notre mariage ou encore des obsèques d’un proche, nous sommes heureux d’être accompagnés d’un prêtre. Mais comment devient-on prêtre ?

Entendre l’appel de Dieu
Au départ, il y a comme un appel qui résonne dans le cœur et qui doit être écouté. Celui-ci s’exprime par un désir d’être prêtre, une manière de se sentir concerné par la célébration des sacrements, un feu ardent pour annoncer l’Evangile, une attention forte pour les plus petits… Ces indices forment petit à petit un ensemble d’éléments que l’on va placer sous le regard de Dieu dans la prière. Et, de manière étonnante, les choses vont se clarifier progressivement sur le mode « je me sens appelé » ou bien « cela ne me concerne pas ».

L’appel et la réponse
Ensuite, après avoir identifié cet appel, il convient de l’apprivoiser ou de le travailler pour apporter une réponse à Dieu. Dans la prière se tisse un dialogue intime avec lui. Cette conversation amicale, filiale, secrète, est le lieu même où l’appel du Christ va pouvoir résonner. Se faire accompagner est une clé pour avancer. Dans chaque diocèse, des services des vocations accompagnent les femmes et les hommes sur le chemin de la vocation, pour devenir prêtre ou pour entrer dans une communauté religieuse. En Seine-et-Marne, le Père Guillaume de Lisle (06 72 85 00 92) est chargé de recevoir les jeunes hommes et les jeunes femmes qui envisagent une vocation (il est accompagné de sœur Anne et d’un couple : Jean-Marie et Nathalie Vaute). Si possible, ces jeunes sont aussi encouragés à rencontrer régulièrement un prêtre qu’ils connaissent pour recevoir conseils et repères dans leur cheminement.

La formation des séminaristes
Après que son appel ait été « validé » par le service des vocations, le jeune homme où l’homme d’âge mûr intègre une année de fondation spirituelle appelée aussi année de propédeutique. Après quoi, il entre dans un séminaire (lieu où les futurs prêtres suivent leur formation). Études, prière et missions sur le terrain constituent les trois axes forts de leur formation pendant six ans. Au menu : études philosophiques et théologiques et les formations en paroisse (catéchèse, groupes de préparation au baptême, services auprès des plus pauvres et des malades, etc.).

L’ordination
Par l’imposition des mains de l’évêque, le jeune est ordonné prêtre. Il devient collaborateur de l’évêque. Cette célébration est un des temps forts de la vie d’un diocèse. Elle rassemble tout le clergé et de nombreux fidèles afin d’entourer celui qui donne sa vie à la suite du Christ et au service de l’Église et de rendre grâce pour ce don du Seigneur.