j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie - Messe Chrismale
publié le 12/05/2015

Cathédrale St Etienne de Meaux

Messe chrismale - 1er avril 2015

1 e lecture : Is 61, 1-3a.6a.8b-9
Psaume 88
2e lecture : Ap 1, 5-8
Evangile : Lc 4, 16-21

Un peuple rempli de zèle et de la sagesse réaliste de l’Esprit Saint

« L’Esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux humbles. » (Is 61, 1). Il est très signifiant que l’ensemble des lectures de la messe chrismale souligne avec force la présence de l’Esprit du Seigneur sur le Christ et aussi sur le peuple tout entier. Avec ce rappel central, la mission du Christ porte la Bonne Nouvelle aux pauvres. Le Livre d’Isaïe en décline toute la proximité humaine : guérir les cœurs brisés, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, consoler tous ceux qui sont en deuil. Cette énumération se connote bien avec les appels du pape François à une vraie proximité. Il nous invite à être toujours en état de sortie pour porter aux pauvres la Bonne Nouvelle.

Je voudrais insister aujourd’hui sur l’importance du discernement pastoral, de la docilité à l’Esprit. La docilité à l’Esprit nous conduit toujours à la personne du Christ, à le contempler dans le mystère pascal pour s’offrir à Dieu, à sa suite pour annoncer l’Evangile. L’Eglise est ainsi appelée à, sans cesse, faire ce discernement évangélique, à saisir, pour le temps qui est le nôtre, ce que veut dire être membre d’un peuple de « disciples missionnaires » qui cherche à faire la volonté du Père.

Dans son exhortation « La joie de l’Evangile », le pape François nous invite à ce discernement évangélique : « […] J’exhorte toutes les communautés à avoir « l’attention constamment éveillée aux signes des temps ». Il s’agit d’une responsabilité grave, puisque certaines réalités du temps présent, si elles ne trouvent pas de solution, peuvent déclencher des processus de déshumanisation sur lesquels il est ensuite difficile de revenir. Il est opportun de clarifier ce qui peut être un fruit du Royaume et aussi ce qui nuit au projet de Dieu. » (n° 51). « Une responsabilité grave. » L’enjeu : porter la Bonne Nouvelle et contribuer à l’humanisation de notre temps. C’est pourquoi j’ai lancé la démarche Mission en Actes.

Par la méditation ecclésiale des paraboles du Royaume, nous devrions avoir ensemble une compréhension affinée de la dynamique du Royaume et aussi de « ce qui nuit au projet de Dieu ». Merci à vous tous de vous engager fidèlement dans cette lectio divina.

Comme je l’ai indiqué dans mon message pastoral de janvier dernier, Mission en Actes conduira à des assemblées synodales où s’exercera ce discernement ecclésial, où toutes les vocations, tous les états de vie se rendront dociles à ce que l’Esprit du Seigneur voudra nous montrer. En effet, ce discernement ne peut concerner seulement quelques-uns, car c’est tout le peuple qui est engagé dans la mission de porter à tout homme le Christ sauveur. Je crois en la puissance de l’Esprit Saint qui se déploie dans le peuple des baptisés : laissons-le agir avec force.

J’insiste sur la place toute particulière des prêtres et de la vie consacrée dans le discernement ecclésial. Il revient à l’évêque et à ses collaborateurs proches, les prêtres, de présider à ce discernement. Ainsi, chers frères prêtres, je compte sur vous ! Je compte sur votre propre docilité à l’Esprit, sur votre mobilisation spirituelle personnelle. Je compte aussi sur votre fraternité sacerdotale pour créer cet espace d’ouverture aux signes des temps.

En son temps, c’est sous votre arbitrage que l’agir pastoral et missionnaire devra être émondé et vivifié. Bien sûr, nous-mêmes et nos communautés auront à continuer à accueillir pour les baptêmes, les mariages, pour transmettre la foi aux jeunes générations, pour manifester la charité du Christ, pour porter la Bonne Nouvelle. Renouvelés par ce discernement ecclésial, nous pourrons sans doute modifier nos manières d’être et répondre toujours mieux aux attentes de nos contemporains. Dès maintenant, soyez les porteurs de ce peuple qui doit être éveillé à cette ouverture du cœur pour lire les signes des temps. Nos brebis ont besoin de sentir notre confiance dans leur capacité d’initiative et de discernement. En particulier, nous voyons bien l’attention du saint Père pour que nous accueillions les familles telles qu’elles sont, pour leur offrir ce Dieu proche et miséricordieux.

Et vous, chers consacrés, votre place est déterminante dans le rayonnement évangélique de l’Eglise et dans son dynamisme missionnaire. Vous avez offert à l’Eglise ce tissu ecclésial et humain qui authentifie la proximité du Royaume annoncé par le Christ. Votre place ne dépend pas de votre nombre, mais de la justesse évangélique de votre vie quotidienne. Merci de votre vie engagée au service du Royaume. Vous avez déjà, dans chacune de vos communautés, cet usage de chercher à être toujours plus fidèles à votre charisme, dans des pratiques renouvelées selon les lieux et les époques. Apportez à l’Eglise de Seine-et-Marne votre expérience de discernement et votre inventivité évangélique, selon vos charismes propres.

Mes amis, sous la conduite de vos pasteurs, devenons toujours plus ce peuple ardent à faire le bien et remplis de la sagesse réaliste de l’Esprit Saint pour porter l’Evangile à nos frères : le Christ a donné sa vie sur la croix pour que nous ayons la Vie.

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


  • Document(s)
Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués