j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Les séminaristes et le service des vocations en pèlerinage
Publié le 17/09

Du 29 août au 4 septembre 2021 Mgr Jean-Yves Nahmias a conduit le traditionnel pèlerinage de rentrée des séminaristes et du Service des Vocations. Vingt jeunes étaient présents. Quatorze des quinze séminaristes, et six jeunes du service des vocations. Ils étaient accompagnés du père Thierry Leroy, délégué épiscopal à la formation des séminaristes, de Nathalie et Jean-Marie Vaute membres du service des vocations et du père Guillaume de Lisle, responsable du service des vocations.

Ce pèlerinage joue un rôle important à plusieurs titres. Les séminaristes du diocèse sont en formation dans trois séminaires différents, c’est l’occasion pour eux de se retrouver et de renforcer la conscience diocésaine. C’est aussi l’occasion pour notre évêque de mieux les connaître. Pour les jeunes qui se posent la question de démarrer la formation pour devenir prêtre, c’est une opportunité pour échanger avec les séminaristes.

Enfin, et c’est bien l’objet d’un pèlerinage, c’est l’occasion de prendre le temps de la prière et de la découverte de figures de sainteté et de réalités humaines pouvant aider chacun dans sa marche à la suite du Christ.

La première étape eut lieu au sanctuaire Notre Dame de Montligeon, dédié à la prière pour les défunts. Cette halte permis de découvrir l’œuvre d’un prêtre de la fin du XIXe siècle qui dans un souci social et spirituel développa un sanctuaire et une œuvre économique au service d’une population rurale isolée. Mais aussi de découvrir le sanctuaire d’aujourd’hui et de se laisser enseigner sur la théologie des « fins dernières ».

La deuxième étape a conduit les pas du groupe au sanctuaire Louis et Zélie d’Alençon. L’occasion de mieux découvrir les parents de la petite Thérèse de Lisieux, leur sainteté propre et de préparer la venue de leurs reliques en mai-juin 2022 dans le diocèse. Ces saints de l’ordinaire, premier couple canonisé ensemble par l’Église, sont devenus les compagnons des couples et des familles sur le chemin de la sainteté dans le sacrement de mariage.
La troisième étape était à Lisieux, sanctuaire mondialement connu grâce à une petite carmélite, Thérèse, devenue la patronne des missions. Découverte des lieux, prière et conférences, rencontre avec l’évêque de Bayeux-Lisieux, rencontre avec les carmélites d’aujourd’hui furent le programme de cette escale.
La quatrième étape avait pour but de plonger le groupe dans une réalité humaine complexe avec la visite du mémorial de Caen et de la pointe du Hoc. Les questions autour du totalitarisme, de la liberté, du don de sa vie, de la foi pendant la guerre ont animé les débats.

La cinquième et dernière étape a conduit le groupe au Prieuré d’Ardevon. Ce prieuré dépendant autrefois du Mont Saint Michel servait de base pour les pèlerins. Il a repris cette fonction depuis plusieurs années grâce à l’engagement du diocèse de Coutances. Au programme la traversée de la Baie sous un beau soleil avec un guide, une belle visite de l’abbaye du Mont Saint Michel, la messe avec le Lectorat de Séraphin.

Ces quelques jours de pèlerinage ont rempli de joie et de paix les pèlerins. Ils ont permis aux séminaristes avancés de faire connaissance avec les nouveaux et avec ceux qui réfléchissent encore. Tous s’émerveillent des grâces faites à notre diocèse et remercient Mgr Jean-Yves Nahmias pour sa sollicitude à l’égard de chacun.

  • Document(s)