j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
" Je ne demanderai pas aux prêtres de compter les fidèles dans le but d’en exclure "
Publié le 27/11

Comme beaucoup d’entre vous, je suis étonné des propos du Premier ministre de jeudi dernier. Dans son intervention, le chef du gouvernement affirme que ...

« les lieux de cultes ont été, en France comme ailleurs, des lieux de contamination… Ces lieux accueilleront d’abord trente personnes dans le respect des règles sanitaires. »

Ces paroles ont été reçues durement, comme un non-respect des catholiques et de leur bonne volonté qui n’a pas fait défaut depuis le début de la pandémie. C’est pourquoi je suis signataire du « référé liberté » présenté par la Conférence des Évêques de France.

Nous avons compris, depuis les premiers jours, l’importance de collaborer à l’effort national et nous n’avons pas été en reste. Dimanche, nous allons démultiplier les messes là où cela est possible et respecter la loi. Mais je ne demanderai pas aux prêtres de compter les fidèles dans le but d’en exclure. Je fais confiance au bon sens des prêtres pour trouver les modalités les plus adaptées et pour respecter strictement les mesures sanitaires qui protègent la santé de chacun.

Dans cette période difficile pour tous, je pense particulièrement aux personnes qui traversent l’épreuve d’un deuil ou de la maladie ainsi qu’à celles qui vivent difficilement la solitude. Je veux dire ma proximité avec tous ceux qui sont confrontés aux difficultés économiques et j’assure de ma prière l’ensemble de ceux qui ont la dure tâche de conduire notre pays.

+ Jean-Yves Nahmias
Évêque de Meaux