j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Covid 19 : La vie pastorale continue
Publié le 22/10

La semaine dernière, le Président de la République a pris la décision du couvre-feu pour la région Ile-de-France, de 21h00 à 6h00. Il a confirmé que nous devrons vivre avec la Covid 19 pendant de longs mois encore et il a cité le mois de juin. Nous devons donc envisager l’année pastorale avec la présence du virus. Je voudrais insister sur...

un principe simple qui doit nous guider : la vie continue, la vie pastorale continue !

De manière adaptée, continuons à vivre, à accompagner les fidèles, à visiter les malades, à secourir les pauvres, à visiter les personnes isolées, à faire la catéchèse, à préparer les sacrements… Même si cela peut nous gêner, appliquons les mesures barrières en vigueur avec constance et faisons-le avec bon sens et bienveillance. Pensons aux personnes fragiles, à celles qui sont inquiètes ou qui ont peur. Pour elles, notre comportement doit être rassurant et exemplaire. Programmons l’année pastorale avec sagesse. Dans la mesure du possible, mettons-nous en situation de ne pas annuler ce que nous annonçons, quitte à faire les adaptations nécessaires (changement de lieu, utilisation des moyens numériques, etc.). Je sais le travail délicat qu’exige cette situation et l’énergie que cela demande de prendre des décisions sans aucune visibilité.

Aux prêtres, aux diacres, aux EAP et EMP des pôles missionnaires, à tous j’adresse mes sincères encouragements. Ne soyons pas surpris qu’il puisse y avoir des divergences d’appréciation sur telle ou telle situation, mais veillons à rester unis.

Prions les uns pour les autres. Prions pour les malades et les personnes fragiles. Prions pour ceux qui sont isolés. Prions pour les soignants et ceux qui travaillent humblement au bon fonctionnement de la société. Prions aussi pour nos gouvernants.

Lors des ordinations diaconales du 11 octobre dernier, j’ai adressé un appel pressant pour manifester la charité du Christ face à la pandémie que nous traversons et à la crise, tant économique que sociale, que nous allons vivre. Je vous invite à anticiper, accompagner les situations difficiles qui vont apparaître, prendre les initiatives locales et diocésaines qui s’imposent. Que chacun prenne son humble place dans la mobilisation de toute l’Église.

A côté de notre charité inventive, vivons cette période si particulière avec une foi vive et une ferme espérance. Nos contemporains ont besoin de ce message. Dans ce temps d’épreuve, grandissons dans notre confiance en la présence du Seigneur à nos côtés et annonçons un Dieu proche qui veut la vie des hommes et les appelle à la vraie vie, la vie éternelle.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux