j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Plan de déconfinement
Publié le 15/05

Meaux, le 6 mai 2020
 

Plan de Déconfinement
Association Diocésaine de Meaux

 

Périmètre : Curie (Maison Diocésaine, Service Diocésain de la Catéchèse, Archives diocésaines et de catholicité, Bibliothèque diocésaine), Pôles missionnaires et secteurs paroissiaux.

Cette note – directive a vocation à préciser les règles qui s’appliqueront sur le périmètre du diocèse suite au déconfinement progressif dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

Deux périodes peuvent être distinguées :

 Une première période du 11 mai au 1er juin ;
 Une deuxième période du 2 juin au 31 août.

I. Règles communes aux deux périodes

Des règles communes aux 2 périodes devront être appliquées :

- Respecter la distanciation physique de 1 à 2 mètres entre chaque personne ;

- Porter un masque lorsque nécessaire : le masque est utile par exemple lorsque la distanciation physique n’est pas possible (couloirs étroits) ou lorsqu’il y a plusieurs personnes dans un même espace ;

- « Les personnes présentant des symptômes évocateurs du Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.) doivent rester à leur domicile et contacter leur médecin traitant (ou le 15 en cas de symptômes graves) ».

Il est rappelé que l’employeur a une « obligation de moyens renforcée » vis-à-vis de ses salariés afin d’assurer la « sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs ».

Règles spécifiques :

a) Concernant les personnes « à risque » :

- Salariés identifiés comme « à risque » par le Haut Comité de Santé Publique (âgés de 70 ans et plus ou femmes enceintes à partir du 3ème trimestre de grossesse, etc.) : ces personnes doivent rester à leur domicile, soit en télétravail, soit en chômage partiel. La situation sera évaluée au cas par cas en lien avec le service Ressources Humaines.

- Bénévoles âgés de 70 ans et plus ou « à risque » au regard de leur santé : le gouvernement préconise à ces personnes de rester autant que possible à leur domicile . Si elles souhaitent néanmoins retrouver une activité bénévole, elles doivent en faire la demande expresse écrite (texte proposé en annexe) qui doit être acceptée par le responsable local (curé, responsable de service, prêtre référent). Ces personnes peuvent aussi aider à distance (par téléphone, avec des outils numériques) dans un cadre à définir localement (des suggestions de forfaits téléphoniques et de téléphone pourront vous être fates par Laurent Vieira, en lien avec SFR, opérateur privilégié dans le cadre d’une négociation en cours pour la couverture progressive du diocèse).

b) Concernant le service diocésain de la catéchèse :

Compte-tenu de l’exiguïté des locaux, seules 2 personnes pourront se trouver au même moment dans les lieux avec une distance suffisante entre elles. Les solutions de télétravail pourront donc être privilégiées.

c) Concernant les archives de catholicité :

Compte-tenu de l’exiguïté des locaux, une seule personne pourra se trouver au poste de travail.

d) Concernant les organistes salariés :

La reprise d’activité est subordonnée à l’autorisation de célébrer de nouveau des messes.

e) Concernant le personnel de ménage salarié :

Le personnel de ménage salarié des paroisses peut être autorisé à reprendre son activité si le curé le demande et en fonction de l’utilisation des lieux. L’absence d’activité dans les salles paroissiales notamment peut entraîner une reprise différée de leur travail et un maintien en activité partielle. Le service Ressources Humaines se tient à disposition pour l’évaluation de l’activité à transmettre à la Direction du Travail dans le cadre de la déclaration mensuelle obligatoire d’activité partielle. La reprise du travail devra se faire conformément aux règles sanitaires à respecter et à faire respecter, en s’assurant que ce personnel rende compte au curé de son activité (une fiche pratique dédiée pour le personnel d’entretien sera prochainement diffusée).

Organisation physique :

- Chaque personne a la responsabilité de désinfecter son bureau et son poste de travail (bureau, téléphone, ordinateur, poignée de porte) avec une microfibre à usage personnel et une solution désinfectante qui sera fournie (cf. fiche pratique sur les produits de désinfection adaptés). Pour les organistes, il leur appartiendra de désinfecter l’orgue avec une solution adaptée et conforme de leur choix (si le produit de désinfection général n’est pas compatible avec l’orgue) dont l’achat sera pris en charge par la paroisse.

- Pour l’utilisation des photocopieurs, véhicules, ascenseurs, claviers d’alarme : des lingettes désinfectantes imprégnées seront à passer sur toutes les pièces utilisées manuellement, avant l’utilisation et après l’utilisation.

- Concernant les salles de réunion : elles seront utilisées en cas de réunion physique ne pouvant se tenir via la téléconférence. L’organisateur de la réunion aura la charge de nettoyer avec une microfibre ou un essuie-tout et une solution désinfectante, à changer après chaque utilisation : tables, poignées de porte, accoudoirs éventuellement, télécommande, projecteur, etc.

- La désinfection des mains par gel hydroalcoolique sera obligatoire pour toute personne à l’entrée et à la sortie des locaux. Il appartiendra à chaque curé ou responsable de service de prévoir, dans les lieux sous sa responsabilité, qui accueillent du public, bénévole ou salarié, les circulations permettant de faire respecter les consignes sanitaires.

- Concernant la restauration : les locaux de restauration collective à disposition des salariés (espace cuisine, tisanerie, salle de restauration) seront fermés et l’usage des réfrigérateurs, fours, micro-ondes, bouilloires (y compris dans les salles de réunion), lave-vaisselle et autres accessoires collectifs de restauration / pause ne sera pas possible. Chaque collaborateur devra donc prévoir un repas froid dans son propre contenant, permettant de garder au frais ses aliments ainsi que, le cas échéant, sa thermos de café ou de thé. Dans cette période transitoire, il est autorisé de prendre son repas dans son bureau.

- Une note pratique sur la gestion des déchets (lingettes, masques, microfibres usagées) et les dispositions relatives aux circulations sera rédigée prochainement.

L’ensemble de ces dispositions reste soumis aux décisions des pouvoirs publics en fonction de l’évolution sanitaire.

II. Règles spécifiques à la période du 11 mai au 1er juin
Rappel : durant cette période, les rassemblements publics et privés sont limités à un maximum de 10 personnes.
Le télétravail continuera d’être la règle générale pour tous les salariés.

Si le télétravail n’est pas possible :
- Les salariés de la maison diocésaine pourront rejoindre leur bureau à compter du 18 mai. La semaine du 11 mai sera réservée au nettoyage des locaux et à la préparation des lieux adaptés aux règles sanitaires. Les chefs de service seront invités à établir un planning de présence physique de leur équipe en lien avec Laurent Vieira de manière à s’assurer d’une présence limitée strictement de collaborateurs dans les locaux.

- Les salariés des paroisses pourront revenir à leur poste de travail à la demande du curé responsable et si les conditions de sécurité sanitaire de leur lieu de travail le permettent.

Il est préconisé que les accueils physiques des paroisses restent fermés. Il appartient au curé de décider dans son pôle missionnaire de l’ouverture ou non de tout ou partie des accueils sous réserve que les règles d’hygiène et sécurités soient respectées. L’accueil de la Maison diocésaine restera fermé au public, les contacts ne se faisant que par téléphone.

Le nombre de personnes par bureau sera limité en fonction des lieux et conformément aux recommandations gouvernementales (cf. annexe)

La présence physique, lorsque le télétravail est possible, devra être limitée à une fois par semaine.

L’activité globale restant réduite, compte-tenu de la non-reprise des célébrations, le dispositif de chômage partiel reste en vigueur avec un taux à définir avec chaque responsable de service et chaque curé.

Les bénévoles qui auraient besoin de venir dans les locaux devront demander l’autorisation préalable :
- de Laurent Vieira pour la Maison Diocésaine ;
- du curé pour les locaux paroissiaux
qui s’assureront de la compatibilité de leur présence avec l’ensemble des règles sanitaires.

III. Règles spécifiques à la période à partir du 2 juin
Il s’agit de directives prévisionnelles qui seront ajustées en fonction des décisions des pouvoirs publics.

- La réouverture des accueils paroissiaux sera davantage possible dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation ;

- L’accueil de la Maison diocésaine sera de nouveau ouvert dans la limite de 2 personnes autorisées à l’accueil en même temps ;

- Si une activité partielle doit être maintenue pour les salariés, elle sera évaluée avec chaque responsable de service et chaque curé en lien avec le service Ressources Humaines ;

- Le retour progressif au bureau des personnels sera réalisé tout en assurant une alternance avec le télétravail qui devrait rester majoritaire. La mise en œuvre du télétravail ponctuel pour les salariés des paroisses pourra faire l’objet d’une évaluation locale. Les services de l’évêché se tiennent à disposition des pôles missionnaires pour les accompagner à leur demande.

IV. Point d’attention
Des indications concernant le lavage des mains, l’utilisation des masques et des gestes barrières seront apposées dans les affichages obligatoires de tous les lieux ayant du personnel salarié, tous nos lieux d’accueil et les lieux de culte.
Concernant les masques reçus en dotation de la région : priorité doit être donnée aux prêtres, aux diacres, aux salariés puis en soutien des actions locales de charité. Ces masques sont à usage unique et doivent être jetés et remplacés toutes les 4 heures. Les masques lavables individuels privés sont acceptés dès lors que ceux-ci respectent les normes en la matière.
Compte tenu des enjeux de santé auxquels nous devons nous conformer, ces règles ont un caractère impératif et leur respect absolument essentiel.
 

M. le Chanoine Guillaume de Lisle
Vicaire Général

M. Sylvain Guillebaud
Économe du diocèse
 


 

PDF - 449.6 ko
Plan de déconfinement


  • Document(s)