j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie - Premier anniversaire de la Maison Magdalena, Dimanche 3 septembre 2017
publié le 08/09/2017

Lieu d’accueil permanent pour les personnes en situation de prostitution

Première lecture : Jr 20, 7-9
Psaume 62 (63)
Deuxième lecture : Rm 12, 1-2
Evangile : Mt 16, 25-27

À la lumière de l’amour du Christ,
« transformez-vous en renouvelant votre façon de penser » (Rm 12, 2)

« Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi et tu as réussi. » (Jr 20, 7). Les premiers mots des lectures de ce dimanche, en cette messe anniversaire de la Maison Magdalena, viennent du langage amoureux. C’est comme une mission qui est donnée à cette maison : permettre, si Dieu le veut et si les personnes qui y habitent le veulent aussi, que naisse une relation amoureuse avec le Christ.

Je reviens d’un pèlerinage à Assise et à Rome avec les séminaristes du diocèse et des jeunes hommes qui se demandent si le Seigneur les appelle à être prêtres. Deux remarques peuvent éclairer notre méditation : saint François est cette belle figure de saint qui, tout au long de sa vie, a laissé le Seigneur toucher son cœur de son amour. Le fruit de ces rencontres : sa louange du Seigneur et sa conversion dans l’humble service des pauvres. Cette conversion a transformé son époque et l’histoire de l’Occident. Seconde remarque : les paroles du saint Père lors de son audience à Rome. Le pape François nous a invités à faire un travail de mémoire spirituelle de ces moments où Dieu est déjà venu nous visiter. Mes amis, faites ce travail de mémoire. Le doux souvenir de sa présence nous aide à l’accueillir de nouveau et à lui demander de revenir.

« Seigneur, tu m’as séduit et j’ai été séduit. » Le prophète Jérémie indique comment cette séduction a opéré : ta parole « était comme un feu brûlant dans mon cœur » (Jr 20, 9). Mes amis, pour vous tous, je le dis avec force, nourrissez-vous fidèlement de la Parole de Dieu. Oui, fidèlement, devenez des familiers de la Parole de Dieu. Nourrissez-vous des psaumes. Ils sont le cri de la prière dans toutes les situations : de la détresse à la joie et l’action de grâce. Nourrissez-vous de l’Évangile du dimanche, avant la messe. Mes paroles sont pour ceux qui résident dans la maison, et pour vous tous qui en êtes les amis. Nourrissez cette amitié avec le Christ. En effet, c’est le feu brûlant de son amour en nous qui nous donne de marcher librement dans l’unification de notre personne dans le Christ. Tous, nous avons à entendre l’appel du Christ à avoir une vie droite, fidèle au double commandement qu’il nous a laissé : aimer Dieu de tout son cœur, aimer son prochain comme le Christ nous a aimés. Tous, nous avons ce travail de conversion de notre vie, d’unification dans le Christ. C’est le Christ qui opère ce changement, qui met en nous le désir profond de notre conversion : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. » (Rm 12, 2).

Le conseil que je veux vous donner : soyez fidèles à la prière. Elle est ce lieu où, dans l’intimité de votre cœur, vous pouvez crier à Dieu votre prière, votre désir profond : « Dieu, viens à mon aide, viens convertir mon cœur. Viens, brûle-moi de ton amour ! » mon exhortation est pour vous tous, mais spécialement pour les habitants ce cette maison.

La Maison Magdalena n’est pas seulement un lieu d’amitié, chaleureux et respectueux de chacun et chacune. C’est déjà énorme. Et bravo, vraiment bravo à vous de faire vivre ce lien fraternel de respect et de paix. Mais la mission que vous vous êtes donnée est bien plus ambitieuse : permettre à une personne d’être relevée dans sa dignité et d’acquérir les repères et la solidité pour une vie nouvelle et libre. Là, le travail de la réinsertion est d’une amplitude immense ! Un travail qui doit s’adapter avec une infinie délicatesse à chacune de vos histoires, de vos blessures, de vos personnalités. Je ne fais que citer les domaines que vous connaissez plus que moi de cette œuvre de reconstitution : guérir le corps qui a été malmené dans sa santé pendant beaucoup d’années ; guérir le psychisme, l’âme qui a été forcément profondément blessée ; guérir des addictions éventuelles, et peut-être multiples, ; guérir la mémoire du corps après une sexualité blessée ; redécouvrir le bonheur d’un rythme journalier régulier et équilibré ; apprendre un métier qui rende dignité et autonomie ; être renouvelé dans ses relations quotidiennes ; guérir la mémoire de son histoire avec les douloureux pardons à donner et à recevoir, en particulier à demander à Dieu et à soi-même ; renouer avec sa famille, ce qui demande beaucoup de temps…. Etc. Oui, le travail est immense et il demande beaucoup de patience, beaucoup de volonté.

Cette maison, vous en êtes bien conscients, demande beaucoup de soutien de la part de professionnels, de praticiens : médecins, juristes, psychologues, etc. Un grand merci à eux pour leur présence et leur dévouement. Ces soutiens sont nécessaires, mais pas suffisants. Le moteur de notre conversion, de notre unification, de notre guérison profonde, c’est le Christ. Permettez-lui de faire son œuvre, de faire en vous le don d’une vie nouvelle. Marie-Madeleine en a été la première bénéficiaire et elle est la patronne dans le ciel de cette maison (avec bien sûr la Sainte Vierge ! Son regard rend dignité !).

Mes amis, laissez-vous aimer par le Christ. Laissez le Christ venir guérir toute votre personne, corps, cœur, âme. Laissez le Christ venir éclairer de sa douceur les ténèbres de votre cœur. Laissez le Christ guérir votre volonté et vous rendre pleinement libre. Avec le psaume 62, chantons de tout notre être : « Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres ! Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. » (Ps 62, 4-5).

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@meaux.cef.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués