Pastorale des Migrants : Paroles du mois d’Avril 2017 : Actualités
Télécharger le numéro d’avril des Paroles du Mois en cliquant sur le logo
PDF - 1.9 Mo

« La Parole de Dieu, on ne l’emporte pas au bout du monde dans une mallette : on la porte en soi, on l’emporte en soi. On ne la met pas dans un coin de soi-même, dans sa mémoire, comme sur une étagère d’armoire où on l’aurait rangée. On la laisse aller jusqu’au fond de soi, jusqu’à ce gond où pivote tout nous-mêmes. On ne peut pas être missionnaire sans avoir fait en soi cet accueil franc, large, cordial, à la Parole de DIEU, à l’Évangile.
Cette Parole, sa tendance vivante, elle est de se faire chair, de se faire chair en nous. Et quand nous sommes ainsi habités par elle, nous devenons aptes à être missionnaires (…) Une fois que nous avons connu la Parole de DIEU, nous n’avons pas le droit de ne pas la recevoir ; une fois que nous l’avons reçue, nous n’avons pas le droit de ne pas la laisser s’incarner en nous ; une fois qu’elle est incarnée en nous, nous n’avons pas le droit de la garder pour nous ; nous appartenons dès lors à ceux qui l’attendent. » Madeleine Delbrel (1904-1964)

Relire les témoignages, réunis dans ces Paroles du mois d’avril, des acteurs de la solidarité à la lumière de ce texte de Madeleine Delbrel, issu du livre Missionnaires sans bateaux, met vraiment en lumière ce que l’Esprit nous appelle à vivre.
Engagés ici et là-bas pour plus de paix, de justice, et de respect de la dignité de chaque homme, femme, et enfant, ces témoins nous révèlent des chemins de Mission sur lesquels nous « appartenons à ceux qui l’attendent »

Bonne route vers Pâques à tous ! Martine