Pastorale des Migrants : Paroles du mois de Mars 2017 : Actualités
Télécharger le numéro de mars des Paroles du Mois en cliquant sur le logo
PDF - 1.6 Mo

Chaque année l’Église nous propose ce temps du carême pour faire le point, savoir où nous en sommes grâce à la boussole de notre vie qu’est « l’Amour ».
« L’autre est un don »
Dans sa lettre d’invitation au Carême 2017, le Pape François commente la parabole de Lazare et de l’homme riche (Luc 16,19-31). En voici un extrait : " La première invitation que nous adresse cette parabole est celle d’ouvrir la porte de notre cœur à l’autre car toute personne est un don, autant notre voisin que le pauvre que nous ne connaissons pas. Le Carême est un temps propice pour ouvrir la porte à ceux qui sont dans le besoin et reconnaître en eux le visage du Christ. "
Aimer gratuitement, aimer sans attendre de retour.
Pour aimer à la manière de Jésus dans l’Évangile, il faut déjà prendre le risque de ne pas être aimé en retour. A l’Amour que nous lui donnons, l’autre ne répond pas toujours et c’est peut-être là l’expérience humaine la plus difficile.
Aimer à la manière de Jésus, c’est aimer « gratuitement », sans attendre de « retour » !
Aimer aussi celui ou celle qui n’est pas aimable !
Apprendre à discerner derrière une carapace d’antipathie, l’amertume, la solitude, la détresse ! Voilà ce que peut rendre possible l’amour de Dieu.
Il peut nous rendre capables de dépasser le contexte visible pour comprendre véritablement une personne et discerner ses besoins. Aimer, c’est voir l’autre tel que Dieu le voit et répondre à ses attentes. Et cet amour-là, lorsqu’il est manifesté, est irrésistible pour celui qui le reçoit.
Aimer c’est avoir « foi » en l’Autre, lui faire confiance, pour qu’à son tour il lui soit possible de s’aimer lui-même, ce qui le rendra « aimable » et capable d’amour pour les autres.
C’est le vrai cadeau que fait Jésus à tous ceux qu’il croise sur les chemins de Judée, de Samarie et de Galilée !
D’après Denis Chautard Prêtre de la Mission de France dans l’Eure