TAIZE : Des migrants mineurs accueillis : Actualités

Des migrants mineurs accueillis
Un centre d’accueil et d’orientation pour mineurs à Ameugny, animé par la communauté de Taizé


Dans la nuit du mercredi au jeudi 3 novembre, un groupe de migrants mineurs isolés est arrivé en Saône-et-Loire, dans le cadre de la fermeture du camp de Calais. Il s’agit d’une quinzaine d’adolescents, de 13 à 17 ans, originaires pour la plupart du Soudan mais aussi de la Syrie et de l’Erythrée.
Cet accueil est assuré par la communauté de Taizé, qui met à disposition le lieu, offre des volontaires bénévoles et assure la logistique, en collaboration avec l’association « Le Pont », à Mâcon, qui suivra toutes les démarches administratives. Avant l’arrivée des jeunes, le maire d’Ameugny et le conseil municipal avaient au préalable informé tous les habitants du village.
Ces jeunes mineurs isolés ont été accueillis hier soir à leur arrivée par le maire d’Ameugny, des habitants du village, des professionnels de « Le Pont », l’équipe de Taizé et plusieurs jeunes réfugiés du Soudan, accueillis depuis un an par la communauté. Le préfet de Saône-et-Loire était représenté par sa directrice de cabinet, Mme Germain.
Ce 3 novembre, la préfecture a publié les détails suivants dans un communiqué :
« Cette mise à l’abri est temporaire et estimée à 3 mois. Elle permet un hébergement dans des conditions de sécurité et de salubrité optimales avant que ces jeunes puissent être orientés, soit vers le Royaume-Uni, soit vers le dispositif de droit commun. Ils bénéficieront, en priorité, de la continuité de l’instruction par les autorités britanniques de leur demande de rapprochement familial. Il leur est garanti le traitement de leur dossier dans un délai de 3 à 6 semaines. »