Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié Dimanche 15 janvier 2017 : Actualités

"Mineurs Migrants , Vulnérables et sans voix"

Documentations, propositions d’animations et de vidéos

Cliquez sur l’image
PDF - 620.2 ko

"Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci,
c’est moi qu’il accueille.
Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille,
mais Celui qui m’a envoyé »

(Mc 9, 37 ; cf.Mt 18, 5 ; Lc 9, 48 ; Jn 13, 20).

Cliquez sur l’image pour quelques éléments pour relire l’affiche

PDF - 766.9 ko

« Mineurs migrants, vulnérables et sans voix »

Le 15 janvier 2017, l’Église universelle célèbre la 103ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié pour laquelle le Pape François a choisi comme thème de réflexion et de prière :
« Mineurs migrants, vulnérables et sans voix »

Il faut s’assurer que dans chaque pays, les migrants et leurs familles puissent bénéficier à leur arrivée de la pleine reconnaissance de leurs droits.

Le Vatican est particulièrement préoccupé par la situation des mineurs, parfois invisibles parce dépourvus de papiers et d’accompagnateurs.

Les enfants arrivent souvent seuls dans les pays de destination, ils ne sont pas en mesure de faire entendre leur voix et deviennent facilement victimes de graves violations des droits de l’homme.
Le Pape François veut donc attirer l’attention, cette année, sur les plus petits parmi les petits.


Rapport mineurs isolés Secours Catholique

Cliquez sur le logo :

PDF - 422.3 ko

Ni sains, ni saufs ; UNICEF enquête
sur les mineurs non accompagnés
dans le Nord de la France

Le 16 juin 2016, l’UNICEF publie « Ni sains, ni saufs : une enquête sociologique sur les enfants non accompagnés sur le littoral du Nord et de la Manche ».

Cette enquête inédite a été réalisée par les sociologues de l’association Trajectoires, spécialisée dans les diagnostics sociaux des populations vivant en bidonvilles en France. Elle a été conduite entre les mois de janvier et avril 2016 dans sept bidonvilles sur trois départements du littoral de la Manche (Calais, Grande-Synthe, Angres, Norrent Fontes, Steenvoorde, Tatinghem, Cherbourg).

Les résultats de cette enquête révèlent les nombreux dangers auxquels sont exposés en permanence les enfants non accompagnés qui vivent dans les bidonvilles et camps du Nord de la France.

Lire plus : Site du Service National de la Pastorale des Migrants


Décision de la Défenseure des droits
du 20 avril 2016 relative à la situation
de mineurs étrangers présents à Calais

La Défenseure des enfants, Geneviève Avenard et les services de l’institution se sont déplacés à plusieurs reprises à Calais.

Des échanges sont intervenus avec les services de la préfecture et du conseil départemental. Des temps d’échange, notamment avec les opérateurs du département, de l’État ainsi qu’avec les associations présentes auprès des migrants ont été organisés.

A l’issue de ce travail, la Défenseure des droits constate que les mineurs non accompagnés présents à Calais ne sont aujourd’hui, pour la grande majorité d’entre eux, pas protégés. Elle émet de nouvelles recommandations afin que la protection à laquelle ils ont droit soit enfin garantie.

Accéder au texte à l’adresse suivante : http://www.defenseurdesdroits.fr/fr/actions/protection-des-droits-libertes/decision/decision-mde-2016-113-du-20-avril-2016-relative-la