j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
EDITO - Salve, Regina, Mater misericordiae - Salut, ô Reine, Mère de miséricorde
Publié le 22/06

En cette année jubilaire, nous venons saluer lors de notre pèlerinage à Lourdes Marie, mère de miséricorde. C’est elle qui va nous accompagner chaque jour, en particulier lors de notre passage de la porte sainte. Le « Salve Regina », cet hymne à Marie mère de miséricorde, est le chant, le cri d’espérance des croyants depuis des siècles. Nous le mettrons sur nos lèvres.

Je vous salue, Marie, mère de miséricorde !

En cette année jubilaire, nous venons saluer lors de notre pèlerinage à Lourdes Marie, mère de miséricorde. C’est elle qui va nous accompagner chaque jour, en particulier lors de notre passage de la porte sainte. Le « Salve Regina », cet hymne à Marie mère de miséricorde, est le chant, le cri d’espérance des croyants depuis des siècles. Nous le mettrons sur nos lèvres.

Ô mère de miséricorde

Marie a une place unique dans le dessein de Dieu pour sauver l’humanité. Elle est « l’immaculée conception », comme sainte Bernadette en a reçu la révélation. Conçue sans péché, elle est l’Eve nouvelle qui enfante le Christ, lui qui est la miséricorde du Père.

« Que notre pensée se tourne vers la Mère de la Miséricorde. Que la douceur de son regard nous accompagne en cette Année Sainte, afin que tous puissent redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu. Personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère de Dieu fait homme. Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair. La Mère du Crucifié Ressuscité est entrée dans le sanctuaire de la miséricorde divine en participant intimement au mystère de son amour. »

Priez pour nous pauvres pécheurs

En cette année de la miséricorde, nous venons recevoir la grâce de nous savoir pécheurs pour découvrir l’inouïe miséricorde de Dieu. Il nous a envoyé son propre Fils pour nous manifester son pardon et nous ouvrir à la vie véritable. Cette année, notre célébration du pardon prendra une place toute particulière. Dès les premiers jours, mettons-nous sous le regard de l’amour de Dieu qui fait en nous la vérité tout en nous relevant et en nous révélant son amour infini.

Prions les uns pour les autres

Prions pour les pèlerins. Donne-leur, Seigneur, la paix profonde et exauce leur prière. Que ce pèlerinage les refonde dans la joie du baptême qui fait de nous des disciples missionnaires.

Prions pour nos frères malades et pour leur famille, qu’ils reçoivent au plus profond d’eux-mêmes la joie de se savoir aimés ; qu’ils prennent la première place dans ce peuple qui vient à la grotte chanter la miséricorde de Dieu.

Prions pour les membres de l’hospitalité. Qu’ils soient pour leurs frères le visage de la proximité de Dieu et de sa miséricorde corporelle et spirituelle.

Prions pour les « juniors », qu’à travers leur service des malades et de l’autel, ils découvrent qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.

Prions pour les servants d’autel et leurs aînés, les grands clercs, qu’ils reçoivent la joie du service de la liturgie et qu’ils découvrent que l’eucharistie est la source de l’amitié avec le Christ et d’une fraternité solide les uns envers les autres.

Prions pour les séminaristes du diocèse de Meaux, qu’ils accueillent sans réserve la miséricorde de Dieu. C’est elle qui fonde une vocation : servir, annoncer la bonté de Dieu à travers sa vie donnée au Christ, le Bon Pasteur.

Prions pour les prêtres, qu’ils soient témoins et ambassadeurs de la miséricorde.

Prions pour nos frères restés en Seine-et-Marne. Lorsqu’on vient à Lourdes, beaucoup de nos proches nous confient des intentions de prière. Devant la grotte, présentons-les en toute confiance à Marie, mère de miséricorde.

Passons la porte sainte avec Marie, mère de miséricorde.

« Quiconque passe [la porte sainte] est appelé à s’immerger dans l’amour miséricordieux du Père, avec une pleine confiance et sans aucune crainte ; et il peut repartir de cette Basilique avec la certitude qu’il aura à ses côtés la compagnie de Marie. Elle est Mère de la miséricorde, parce qu’elle a engendré dans son sein le Visage même de la divine miséricorde, Jésus, l’Emmanuel, Celui qui est attendu par tous les peuples, le « prince de la paix ». (Is 9,5) .

Ensemble, gardons les yeux fixés sur la Vierge, Notre-Dame de Lourdes, mère de miséricorde, lui demandant intercession et consolation.


Edito livret pèlerins Lourdes 2016

  • Photos
  • Vidéos