j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Messe de la Sainte Geneviève
publié le 02/02/2016

« Demandez et vous recevrez, frappez et on vous ouvrira. » (Mt 7, 7). C’est ainsi que le Christ, dans les Evangiles, invite ses disciples à prier. C’est ce même encouragement que je souhaite vous confier aujourd’hui, en la fête de la Sainte-Geneviève.

1 e lecture : Ju 13, 18-20
Psaume 148
Evangile : Lc 10, 38-42

Depuis notre dernière Sainte-Geneviève, il y a plus d’un an, la situation de notre pays, votre situation a profondément évolué. Les attentats de janvier 2015 et ceux du 13 novembre ont révélé la menace constante qui pèse sur nos démocraties, nos sociétés où, à tout moment, l’horreur et la barbarie peuvent frapper. Votre quotidien en a été fortement marqué : missions supplémentaires, rythme très soutenu, patrouilles à trois, sens du risque plus aiguisé et stress plus important.

La foi ne retire pas les risques de la vie, elle n’est pas une garantie contre les fous, les criminels et les terroristes. Face à eux, vous devez toujours progresser en professionnalisme, en réflexes et en compétences. Le croyant découvre que Dieu marche à ses côtés, qu’il le soutien de sa proximité, qu’il tisse autour de lui des liens fraternels. Mes amis, donnez votre confiance à Dieu, confiez-lui vos intentions de prière, demandez-lui paix et réconfort. Priez pour vous-mêmes, pour vos familles, pour vos proches, pour votre pays.

Que demander encore ? La prière des chrétiens, c’est le « Notre Père ». Jésus-Christ nous a révélé le vrai visage de Dieu. Il est, lui, le Fils et il nous conduit à son Père. Dire le « Notre Père », c’est reconnaître que Dieu veut bâtir entre les hommes une fraternité nouvelle dans le Christ. Demandons à Dieu qu’il nous donne cette paix que nous désirons profondément. Demandons et offrons notre personne à Dieu pour qu’il fasse de nous des artisans de paix, des artisans, non d’une paix seulement humaine, mais de sa paix.

Que demander encore ? Chacun d’entre nous peut formuler sa demande dans son cœur. Dans les Evangiles, pour répondre à ses disciples qui lui disent qu’ils ne savent pas prier, Jésus multiplie les paraboles, des petites histoires qui manifestent combien Dieu est miséricordieux, qu’il veut le bien de ses enfants et qu’il exauce notre prière. Oui, Dieu exauce nos prières ! C’est l’expérience personnelle du croyant. Mais, souvent, Dieu le fait à sa manière ! Il le fait comme il veut et quand il veut. A nous la confiance, la patience et la persévérance de la demande.

Que demander encore ? Jésus promet que Dieu le Père donnera l’Esprit Saint à ceux qui lui demandent. Demandons la paix qui vient de la présence de l’Esprit Saint. Demandons ses conseils et son soutien. Demandons, surtout en ces temps troublés, la sagesse - sa sagesse -, la sagesse de Dieu qui est bien différente de la sagesse humaine. Une sagesse qui fait face à l’adversité. Une sagesse qui sait unir ce qui, pour les hommes, est trop souvent opposé, comme la justice et la paix, l’amour et la vérité. Une sagesse qui sait être inventive pour bâtir la paix et la fraternité.

« Notre Père, que ta volonté soit faite ».

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


  • Document(s)
Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués