j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
« La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jn 1, 5)
publié le 26/11/2015

Dans le contexte des attentats qui ont marqué Paris, j’invite les catholiques de Seine-et-Marne à mettre sur leurs fenêtres, en ce jour de fête, des lumignons ou des bougies, signes de la lumière qui vient du Christ. Invitez vos familles et vos amis à faire de même !

En ce 8 décembre, nous fêterons l’Immaculée Conception de la Vierge Marie et ce sera le jour d’ouverture à Rome, par le pape François, de la porte sainte de l’année du jubilé de la Miséricorde.

Les récents attentats ont voulu nier notre humanité et notre dignité. La riposte des disciples du Christ, c’est de nous engager avec plus de détermination à prendre soin de nos proches, à tisser entre nous des liens chaleureux, ceux d’une fraternité contagieuse fondée dans l’amour du Christ. Que ces lumignons posés sur nos fenêtres disent notre engagement à rayonner du Christ, en préparant le chemin du Prince de la Paix dont nous attendons la venue dans ce temps de l’avent.

Jusqu’à la naissance de l’enfant de Bethléem, je vous propose aussi chaque jour de prier pour la paix en vous aidant de la prière de saint François d’Assise : «  Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix  »

La violence et les injustices en ce monde, comme les récents attentats, peuvent nous donner un profond sentiment d’impuissance. Pour nous, chrétiens, c’est se tromper de perspective. Croyons-nous à la puissance de la prière ? Prions pour les victimes, leurs familles et amis, pour ceux qui ont la charge de maintenir l’ordre et la sécurité. Prions aussi pour nos ennemis… Prions enfin pour nous-mêmes, offrons à Dieu nos personnes : « Fais de moi un instrument de ta paix ». Oui de paix. Pas seulement de la paix des hommes mais de la paix que le Christ ressuscité donne à ses disciples. Une paix plus forte que le mal, une paix qui a vaincu la mort et que le Christ a acquise par l’offrande de la croix.

« Fais de moi un instrument de ta paix. » Le mot « instrument » peut nous apparaître comme fort, voire inadapté, nous dépersonnalisant. Pourtant, oui, il s’agit bien de devenir un instrument docile dans la main du Seigneur pour faire sa volonté, bâtir entre les hommes une humanité nouvelle. Cette offrande de notre personne exige l’engagement de toute notre liberté et nous rend étonnamment libre s !

Accueillons la promesse du seigneur : « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » (Mt 5, 9).

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués